Comment fabriquer votre propre boitier aluminium pour le Raspberry Pi

 

Fabriquer un boitier Raspberry Pi en aluminium pour pas cher et avec un ensemble d'outils basiques faciles à manipuler.

 

Dans cette article je vous présente une conception simple d'un boitier pour le Raspberry Pi Type B, mais vous pouvez aussi appliquer la même procédure pour fabriquer un boitier aluminium pour le Raspberry Pi Type B+ ou Type A.

J'ai choisi une tôle d'aluminium d'épaisseur 0,5 mm, pour ne pas galérer lors des opérations de pliage, de découpage et de perçage et aussi parce que dans notre cas, vu les dimensions du boitier, avec de l'alu 0,5 mm, le boitier est suffisamment rigide.

Et biensûr vous pouvez utiliser de l'aluminium 1mm ou une tôle en acier 1mm, la démarche de fabrication est la même.

 

Outils de travail + matière première :

 

  • 1 : Perceuse + Meche 3,5 mm
  • 2 : Scie à main + lame
  • 3 : Equerre
  • 4 : Tournevis
  • 5 : Serres joints
  • 6 : Limes pour métaux
  • 7 : Pince
  • 8 : Cutter
  • 9 : Cisaille à tôle
  • 10 : Vis à tôle (3,5 mm)
  • 11 : Tôle Aluminium (0,5 mm)

 

Etapes de fabrication :

Etape 1 : Réaliser le boitier avec du papier

La première du chose à faire est de réaliser le gabarit de notre boitier en papier, pour cela on dessine les deux faces du boitier sur du papier (comme c'est montré dans la photo), ensuite on les découpent avec des ciseaux, Nous allons par la suite les utiliser pour tracer les formes des deux faces du boitier sur la tôle aluminium.

Etape 2 : Découpage de la tôle aluminium

Après avoir tracer les deux faces du boitier sur la tôle aluminium, on passe au découpage, pour cela vous pouvez utiliser une scie à main(2), mais dans notre cas (tôle de 0,5 mm d'épaisseur), la cisaille à tôle(9) facilite beaucoup le travail, il suffit de suivre la forme tracée comme si vous coupez du papier.

 

Etape 3 : Enlèvement de la tôle aux endroits réservés aux ports

Pour les ports USB, RJ 45, Jack, RCA, HDMI, Mini-USB, on utilise la cisaille à tôle pour les découpages droits possibles, ensuite pour les endroits difficiles, en utilisant un cutter(8), on appuie avec force sur l’endroit qu’on veut découper, il suffit après de secouer le petit morceau d’aluminium pour l’enlever.

Pour l’emplacement de la carte SD, on effectue un ensemble de trous successifs à l’aide d’une perceuse avec meche 3,5 mm ou 4 mm, par la suite on se sert des limes pour ajuster et adapter cette emplacement à la carte SD.

 

Etape 4 : Pliage et perçage

Pour le pliage, on trace tout d’abord l’endroit qu’on veut plier avec le cutter, ensuite, en utilisant deux serres joints, on serre la tôle contre une table et un morceau de bois par exemple, par la suite il suffit de plier la tôle à la main.

Pour le perçage, on utilise une perceuse avec meche 3,5 mm (même diamètre que le vis) On obtient finalement les deux faces du boitier :

Etape 5 : Assemblage

On rassemble les deux faces et on rajoute les vis. Dans notre cas, les vis 3,5 mm ont une longueur de 3 cm, et donc pour ne pas toucher les composants de la carte on réduit leur taille à l’aide de la scie à main(2).

 

Résultat : 

Un boitier Alu solide, désign simple, la finition n’est pas parfaite mais il a un bon look. pas mal pour une utilisation à domicile à coté d’une télé (avec le RaspBMC).